Rotation


Pour l'instant, il apparait qu'une rotation agronomique n'est pas fonciérement nécessaire. On parle plutôt de rotation technique. C'est-à-dire qu'il s'agira de gérer son assolement afin de prévoir des plages d'occultation pour contrôler l'enherbement, mais aussi pour ne pas implanter de cultures de vente dans une faim d'azote.